Connect with us

Beauty

Ingrédients : Sophim lève 20 millions d’euros pour doubler ses capacités

Published

on

Le producteur français d’ingrédients cosmétiques d’origine naturelle, spécialiste du squalane végétal, a annoncé avoir bouclé un tour de desk de 20 tens of millions d’euros pour accélérer son développement. Ces capitaux permettront de doubler la capacité de manufacturing de l’entreprise sur ses deux websites industriels, et d’accélérer son développement à l’worldwide.

Le montant complete comprend 4,5 tens of millions d’euros d’apport de la half de Good Capital – partenaire de Sophim depuis 2014 et seul investisseur financier en capital de ce tour de desk – ainsi qu’un accompagnement bancaire et un financement en Obligations Relance.

« Nous avons trouvé en Smalt Capital un partenaire de confiance, qui partage nos valeurs et soutient nos ambitions », affirme Jacques Margnat, Président de Sophim. « Cet investissement va nous permettre de doubler nos capacités de manufacturing sur nos deux websites industriels, pour répondre à une forte demande pour nos produits, notamment à l’worldwide ».

Société familiale fondée en 1996, et basée à Peyruis, dans les Alpes-de-Haute-Provence, Sophim distribue ses ingrédients cosmétiques dans plus de 60 pays. L’un de ses produits phares, Phytosqualan, est un squalane 100% d’origine végétale fabriqué à base d’olive. Mise au level dans le laboratoire R&D de l’entreprise, la manufacturing de squalane végétal swimsuit les principes de l’économie circulaire, en valorisant les acides gras d’olive, une matière première qui était peu valorisée et dont Sophim privilégie l’approvisionnement native pour réduire son empreinte carbone. La majorité des produits de l’entreprise sont approuvés par le label COSMOS.

« Dans notre environnement en forte croissance, le développement sturdy doit rester une priorité », ajoute Alexis Margnat. « L’éco-responsabilité est au cœur de nos préoccupations et a toujours été un élément incontournable dans l’élaboration de notre projet d’entreprise ».

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *