Connect with us

Beauty

S’Young International, nouveau géant chinois des cosmétiques ?

Published

on


« Dans le passé, S’Younger Group était davantage animé par le double métier d’exploiter ses marques propres et l’help aux marques étrangères pour leur distribution en Chine », explique Juliette Duveau, co-fondatrice du cupboard de conseil The Chinese language Pulse. Mais le groupe fondé en 2018 ne se contente plus de rôle de partenaire pour la distribution en Chine. L’an dernier, S’Younger a acquis les marques françaises Pier Augé et EviDenS de Beauté.

« On peut prévoir que S’Younger va intégrer les réseaux internationaux et les strategies de R&D de ces deux marques françaises, ouvrant la voie à l’worldwide pour ses autres marques propres à l’avenir », poursuit-elle.

La consultante ajoute que ces prises de participation dans des marques internationales contribuent à faire monter en gamme l’picture du groupe. Les marques propres de S’Younger ciblent principalement le marché chinois de grande consommation avec une giant clientèle située dans les villes moyennes. C’est le cas, par exemple, de Yunifang (御泥坊), qui compte plus de 10 hundreds of thousands d’abonnés sur Tmall. Grâce à l’acquisition de marques étrangères, le groupe pourrait cibler des purchasers plus aisés dans de plus grandes métropoles et pourrait développer des produits haut de gamme pour viser les marchés internationaux.

Peaux sensibles et marques de area of interest

L’an dernier, S’Younger a également acquis la marque chinoise spécialisée dans la réparation cutanée Dermdoc (戴摩道克) auprès du groupe Hangzhou Songyang. Certains analystes ont observé que S’Younger entrait ainsi sur les terres de Winona (薇诺娜), la marque du groupe chinois Bethany positionnée sur le traitement des peaux sensibles qui s’est classée dans le high 10 parmi les marques nationales lors du dernier pageant de procuring de juin sur diverses plateformes de commerce électronique.

« Depuis 2017, le taux de croissance du marché chinois des produits de soin des peaux sensibles est supérieur à celui du marché world des soins de la peau, et il s’est renforcé, surtout après l’épidémie », notice Juliette Duveau.

Selon le rapport 2022 Chinese language Delicate Pores and skin Market Pattern, publié par Taobao et T-mall, 45% de la inhabitants chinoise a la peau wise, surtout des femmes dans la vingtaine et vivant dans des villes de niveau 2 et 3. À ce sujet, les principales demandes des consommateurs sont l’amélioration de la barrière cutanée, la réparation des rougeurs cutanées et l’anti-inflammation.

S’Younger se présente aussi comme le pionnier du ’CP (Chinese language Companion) mannequin’. Il s’agit d’aider les marques internationales à se développer et à s’adapter au marché chinois, en fournissant une answer globale pour la marque, l’adaptation des produits, les ventes et les réseaux de distribution (on-line et offline).

Cette approche se différencie du ’Tmall companion mannequin’ proposé par la plate-forme chinoise aux marques étrangères adeptes du commerce transfrontalier avec la Chine. « Alors que le Tmall companion mannequin se concentre uniquement sur l’écosystème numérique de son propre groupe, S’Younger peut fournir des canaux de vente diversifiés on-line et offline (centres commerciaux, magasins sélectionnés) », poursuit Juliette Duveau. Le groupe a d’ailleurs ouvert l’an dernier une boutique physique baptisée Shuiyangtang (水羊堂, ’le temple de S’Younger’) à Changsha, offrant sur 300 m2 toutes ses marques ainsi que celles de ses partenaires.

Avec les marques qui lui font confiance through ce CP mannequin (Kiko Milano, Fenty Magnificence, Liérac…) S’Younger se positionne plutôt sur un section de area of interest plutôt premium. « Celles-ci détiennent une half de marché relativement faible par rapport aux marques établies. La concurrence sur le marché de Chine est impolite Mais à mesure que les consommateurs chinois deviennent plus sophistiqués et recherchent l’expression de leur personnalité, des marques de area of interest dotées d’une identité et de valeurs pointues voient leur popularité grandir au level de défier les marques grand public qui ont tendance à réexaminer leur picture de marque pour mieux répondre aux besoins de la jeune génération ».

Les multiples initiatives de S’Younger sont toutefois accueillies avec réserve par la presse financière chinoise, qui pointe du doigt la baisse de rentabilité du groupe (coté à la bourse de Shenzhen) et la nécessité de trouver des relais de croissance sur un marché chinois devenu ultra-compétitif. « Le groupe va rester focalisé sur le marché chinois dans un premier temps », estime Juliette Duveau. « Le chemin est encore lengthy avant son enlargement à l’worldwide  ».

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *